ActualitésElectionsJDCRégion de Saint-Maurice

10 règles pour voter pour les élections fédérales ! Expliquées simplement par Frédéric Rey-Bellet

Comment voter ?

La question qui revient le plus dans cette campagne aux élections fédérales, à part bien sûr “c’est quoi cette horrible musique mongole que t’as choisi pour l’interview Rhône FM“, porte sur comment voter. Techniquement, j’entends (pour qui voter, ça, personne ne peut décider à votre place, et ce ne sera pas le sujet de cette publication). Alors voilà 10 règles qu’il faut connaître pour exercer pleinement votre droit de vote, sans risque que votre bulletin soit annulé:

1. deux élections

on élit deux « chambres » du parlement: le Conseil aux États (CE), et le Conseil National (CN). Il faudra donc remplir deux bulletins séparément, et placer chacun dans sa petite enveloppe…

2. 8+2 élus

le Valais compte 8 Conseillers nationaux (c’est basé sur la population, Vaud c’est 19 par exemple), + 2 Conseillers aux États (ça, c’est pour tous les cantons pareil). Votre bulletin au CN doit donc contenir entre 1 et 8 noms max, et celui au CE 1 ou 2 noms.

3. les listes

vous recevez un paquet de listes pré-imprimées (40 pour le CN, 5 pour le CE); vous avez le droit de modifier le bulletin que vous choisissez, mais uniquement à la main (tracer un/des nom(s), rajouter un/des nom(s) venant d’autres listes).

4. la blanche

vous recevez également une liste blanche; vous pouvez aussi partir de là et composer vos équipes sur mesure (uniquement sur ces bulletins blancs officiels). En rajoutant, ou pas, un en-tête sur celle au CN (voir point suivant).

5. l’en-tête

Là ça se corse un peu. Sur votre liste au CN, en gros l’en-tête détermine à quel parti vont les lignes que vous laisseriez vides. Si vous mettez Greta toute seule sur une liste vierge, ça fait 1 voix pour Greta et son parti (disons…les ‘Oranges’). Mais ça vous donne peu d’influence de faire ça… Si vous y rajoutez, au sommet, le nom de sa liste/parti, ça fait toujours qu’une voix à Greta, mais désormais 8 suffrages aux Oranges. Si vous y mettez plutôt l’en-tête d’une autre liste (disons les ‘Rouges’), ça fait une voix à Greta et aux Oranges, et les 7 restantes aux Rouges (ce serait un peu con, parce que vous la soutenez pas tant, là, votre Greta, car moins son Parti fait de sièges moins elle a de chance d’être élue…).

6. le calcul

tout ce charabia au point précédent, c’est parce que le CN est élu selon le système « proportionnel », qui en gros attribue d’abord les parts du gâteau aux partis/listes, puis détermine qui sont les bipèdes qui iront à Berne parmi les candidats de ces partis/listes. C’est pour cela que quelqu’un peut être élu alors qu’il a fait moins de voix qu’un concurrent non-élu (par exemple, en 2015, Addor de l’UDC a été élu avec 15’221 voix, soit moins que quatre candidats PDC non-élus car le PDC n’a fait « que » deux sièges pour ses six candidats).

7. le calcul, bis

le CE, par contre, est élu selon le système « majoritaire » et c’est franchement plus simple. Les deux qui ont le plus de voix sont élus. Mais on doit souvent faire deux tours (à deux semaines d’intervalle), à moins que deux candidats obtiennent >50% des voix du premier coup. Ce serait le 20.10 et le 03.11.

8. le cumul

pour le fun (et booster votre pref’), vous avez le droit de mettre jusqu’à deux fois le même nom sur votre liste au CN. Mais il faut le rajouter en toutes lettres; désolé d’avance pour ceux qui voudraient me soutenir, Frédéric Rey-Bellet ça fait beaucoup de lettres 😉

9. les alliances

plusieurs listes sont en fait alliées (ce qu’on appelle vulgairement les « apparentements »), c’est alors spécifiés sur leurs bulletins. Les suffrages qu’elles obtiennent sont d’abord additionnés pour calculer combien de sièges leur alliance obtient.

10. les gribouillis

pas de petits cœurs ou d’annotation chelou sur votre bulletin, ou il risque d’être annulé. Que des noms, et même que des noms de gens officiellement candidats, en plus (je sais, c’est pas drôle et ça bride votre créativité, désolé…).

Voilà, vous êtes arrivés au bout! Quelque chose n’est toujours pas clair? On peut en discuter avec plaisir. Et si vous manquez d’inspiration, je peux toujours vous donner quelques idées! 🙂

Frédéric Rey-Bellet